- Hypsoline

Report copyright infringement
November 12, 2015

Lyrics

Creuse une croix dans ton poumon, fait jaillir la Copal.
Une nuit froide tu te glaces, dans le fluide infernal.
Hivernal tu souris,
Dans un monde où il fait nuit.
Hypsoline, ypsilone.
Hypsoline, psychologue.

Infidèle amour tendre,
Regarde moi, mémoire blanche.
Sur mes hanches, tu t’épanches,
Et soudain tu t’élances.
De profil, la nuit pale,
Te rappel la Kabbale.
Amnésique du dimanche,
Psychoprime te débranche.

Met du beurre dans ton saumon, fais en jaillir le napalm.
Lentement, tu oublis, dans l’étuve qui s’embrume.
Qui s’enrhume prêt du lac, tu ressens les premiers symptômes,
Et tu mets les pieds dans l’eau, noyé seul dans ton citron.

Anastasia Du Don D’Austianne se sent pas belle, pas belle ce soir.
Elle a bu, l’eau du lac, dans la nuit noire d’Halloween.
Près d’une Hypsolinicose, le napalm l’a rendu folle.
Hypsoline te dégomme,
Hyponyme, épilogue.

Crépuscule soporifis, anibis loin, loin d’ici.
Efisio se promène, dans les plaines du mont sacré.
Sur la digue, il se ligue, pour la guilde de Guido le guide
Il rejoint l’Anatole, fils du Duc au botol
Au final ne retient qu’un concept puis réfères-en toi à Lyse Kracowitch
Hypnobise plus propanol
L’étuve la sauve puis l’abandonne
Ibrahim dit de Babylone l’immole soudain sous l’adrénaline
4.7 Mol d’Hypsoline fit de lui une vermine…

Show moreShow less